comment choisir chaudière chauffage
Chauffage installation choix chaudière

Ça y est, vous y êtes ! L’eau est froide, les radiateurs gelés, et malgré tous vos efforts et l’entretien accordé, elle ne fait plus feu de tout bois. Votre chaudière va bientôt rendre l’âme, si ce n’est déjà fait.
Vous devez remplacer votre chaudière actuelle ; oui, mais par quel type d’équipement ? Quelles sont aujourd’hui les différentes techniques sur le marché ? Quel est votre usage et quels sont vos besoins ?

L’alchimie des travaux vous propose de vous guider au pays des chaudières.
Suivez le guide pour choisir votre nouvelle chaudière.

Les questions à se poser

Le logement :

Tout d’abord, tout professionnel sérieux s’intéressera avant tout au logement à chauffer : années de construction, type d’isolation thermique actuelle, perméabilité à l’air et à l’eau, surface, volume. Il conviendra également d’avoir une bonne compréhension, au-delà de la chaudière, de ce qui pourrait être amélioré en parallèle sur ces différents points. Ainsi, votre investissement dans votre nouvelle chaudière restera pertinent et sera optimisé par vos futures améliorations.

Comment allez-vous utiliser votre nouvelle chaudière ? :

Combien de personnes constituent votre foyer ? Etes vous plutôt douches ou bain ? Combien de points d’eau sont à alimenter ? Y a-t-il des équipements de loisir, des bâtiments annexe à chauffer

L’implantation de votre nouvelle chaudière :

Parfois, la chaudière peut être au cœur de l’habitation, souvent logée dans la cuisine ou une buanderie, voir le garage pour les maisons. Si vous envisagez de déplacer votre chaudière, il faut anticiper la modification de vos conduites de chauffage, de l’alimentation en eau, en électricité, et parfois en gaz, travaux complexes qui demandent une parfaite planification, et un budget dédié parfois conséquent.

Projet Moulin Cuisine 2

Simple ou mixte : votre nouvelle chaudière devra t elle aussi produire votre eau chaude ?

Une chaudière « simple » sera dédiée au chauffage de votre habitation, sans production d’eau chaude sanitaire. Pour assurer celle-ci, vous devrez compléter l’installation par un ballon d’eau chaude (BEC), ou un ballon thermodynamique dont l’implantation est plus technique qu’un BEC classique.
Une chaudière « mixte » assurera votre chauffage et votre production d’eau chaude sanitaire. L’avantage principale de ce type de chaudière est la compacité de l’installation.

Quelles sont vos attentes en matière de chauffage ?

Nous vous conseillons d’être très clairs sur vos attentes. Mais qu’est-ce qu’une attente, en matière de chauffage ? Pour faire simple, votre besoin est d’être chauffé ; ça, toutes les chaudières le font.
Vos attentes peuvent être, par exemple, d’avoir une installation de chauffage pilotable depuis un smartphone, de réduire l’emprunte énergétique de votre installation, d’être dans une approche la plus écologique possible, de ne pas utiliser d’énergie fossile ?
Maintenant, que vous avez éclairci ces points, il vous faut trouver une chaudière performante et économique, tout en respectant les contraintes de votre logement.

Projet Moulin Cuisine 1

Quels sont les différents types de chaudières proposés sur le marché ?

CHAUDIÈRE A CONDENSATION

Une chaudière à condensation à gaz (ou, plus rarement, au fioul) brûle ce dernier pour produire de la chaleur, mais tire son rendement de la récupération de la chaleur résiduelle contenue dans ses fumées, qui est utilisée via un échangeur thermique pour maintenir en température l’eau du circuit de chauffage.
Les chaudières à condensation apportent un excellent confort thermique pour une faible consommation de gaz. En revanche, leur installation est plus technique qu’une chaudière traditionnelle et elles sont également un peu plus onéreuse à l’achat.

CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE

Les chaudières dotées de la technologie basse température tirent leur économie d’une température de fonctionnement interne plus basse que les autres chaudières (comme un moteur de voiture qui consommerait moins tout simplement parce qu’il tournerait à plus faible régime qu’un autre). Elles ont le principal avantage d’être peu encombrantes et sont faciles à implanter. Leur coût de fonctionnement est inférieur d’environ 15% à celui d’une chaudière classique, si elle est couplée au matériel prévu pour fonctionner à basse température (radiateurs chaleur douce, plancher chauffant, etc.)

CHAUDIÈRE BOIS

Elle est économique, grâce au faible coût de son carburant, le bois. En revanche, son fonctionnement reste proche de celui d’une cheminée, et elle demande un approvisionnement manuel régulier. Si vous souhaitez qu’elle produise votre eau chaude, cela sera possible mais il faudra une unité supplémentaire dédiée au stockage de l’eau chaude qui est produite en continue et non à la demande. Par ailleurs, il faut prendre en compte, comme pour une cheminée, l’évacuation régulière des cendres et un nettoyage fréquent. Enfin, à l’achat, les modèles les plus performants seront plus onéreux qu’une chaudière classique. Ce sera donc plus un choix lié à vos convictions ou à des ressources locales qu’un choix économique.

CHAUDIÈRE A PELLETS (granulés)

Principe de fonctionnement
La chaudière à pellets / granulés est plus chère à l’achat que les autres solutions proposées ci-dessus. En revanche, son « carburant », le pellet, est le plus économique du marché. Si la plupart des chaudières à pellet sont équipées d’une réserve de 500 kg de granulés, nous vous conseillons d’investir dans une unité de stockage (silo) bien plus importante pour éviter de l’alimenter fréquemment. On peut également ajouter à cette installation un ballon d’eau chaude thermodynamique pour une installation très économique à l’usage.
Le principal inconvénient de cette solution est son encombrement, et un investissement significatif à l’achat. En revanche, elles peuvent développer des puissances importantes qui les rendent particulièrement intéressantes pour les très grandes maisons ou les châteaux. A titre d’exemple, pour une demeure d’environ 600 m2, il faut compter un investissement d’environ 25 K€ auquel il faudra rajouter au moins un ballon thermodynamique à 4 K€, en revanche, vous dépenserez moins de 2 K€ de pellets par an pour vous chauffer très correctement !!!

Quelle que soit votre problématique de chauffage, l’alchimie des travaux sera votre interlocuteur unique pour vous aider à préparer votre projet (besoin, attentes, budget, emplacement, etc.), sélectionner le professionnel parfaitement qualifié, solliciter les aides gouvernementales, monter un éventuel financement, et mener à bien votre projet pour que vous n’ayez plus jamais peur de…la douche froide !